Nous parlons aujourd’hui avec…

Aritza Goyenechea Echevarria, directeur de l’usine de surgélation/distribution d’Echebastar

En quoi consiste la surgélation et quelle est sa valeur ajoutée?

La surgélation consiste à congeler le poisson frais le plus rapidement possible afin de maintenir ses propriétés organoleptiques et nutritionnelles.

Grâce à une surgélation rapide à -60° C et au maintien constant de cette température, le produit, une fois décongelé, garde la couleur, l’odeur, la saveur et les propriétés nutritionnelles d’un poisson fraîchement pêché.

La fraîcheur est l’une des caractéristiques principales de nos poissons, ne l’oublions pas. Contrairement aux idées reçues, le poisson congelé n’est pas de qualité inférieure : la surgélation permet en effet de garantir son état de fraîcheur. Après avoir été correctement décongelé, le poisson conserve intactes toutes ses propriétés organoleptiques.

Quel est le rôle de l’usine de surgélation d’Erletxe (Galdakao) dans le processus de production de l’entreprise?

L’usine de surgélation d’Erletxe a été conçue en tant que dernier maillon de la chaîne de valeur d’ECHEBASTAR, qui va de la pêche au processus de surgélation, au transport, au stockage et à la vente au consommateur final. L’usine nous permet également d’être au plus près des réactions des détaillants, des distributeurs, du circuit de la consommation hors foyer et des consommateurs finaux.

Notre flotte est équipée de systèmes de surgélation à bord à -60° C, avec un contrôle de la logistique dans des conteneurs Superfreezer. Nous disposons d’une usine de traitement à Vigo, tandis que l’usine d’Erletxe prend en charge la préparation finale des commandes. Nous garantissons une TRAÇABILITÉ TOTALE et l’ensemble de notre chaîne répond aux normes de qualité les plus strictes (IFS, chaîne de garantie d’origine du MSC, etc.).

Quelle est son histoire?

Echebastar a fait le choix stratégique de construire l’Alakrana, un navire doté d’un système de surgélation à bord à -60° C, propice à la diversification des produits et des marchés. D’une part, la congélation traditionnelle sert à élaborer des conserves et, de l’autre, la surgélation permet la fabrication de produits aptes à la consommation humaine directe.

L’entreprise a franchi une autre étape importante en s’attelant à la construction d’autres navires, équipés aussi de mécanismes de surgélation. Cela entraîne l’augmentation de la capacité de production de ce type de produit et l’amélioration des normes de qualité via la création de groupes de travail spécialisés.

Enfin, il a été décidé d’investir dans une usine de traitement et de commercialisation afin d’assurer la continuité du processus de production réalisé par les navires. Les lots de poissons élaborés par les navires peuvent ainsi faire l’objet d’un contrôle complet, tandis qu’une communication permanente est désormais assurée entre l’usine et ces navires. Cela nous permet également d’atteindre le consommateur final, soit directement ou par le biais de détaillants ou de distributeurs. Et nous sommes en mesure d’analyser le degré d’acceptation du produit ainsi que son positionnement sur le marché actuel. La marque « Alakrana » émane de cet effort collectif.

Chaque étape de cette chaîne de production est contrôlée par le personnel d’Echebastar. Nous collaborons également avec des partenaires stratégiques pour renforcer la diversification de notre offre, allant de produits décongelés et réfrigérés à des aliments surgelés, en passant par des semi-conserves (comme les poissons fumés) et des conserves de thon en boîte, en verre ou en pochette.

La production de poissons surgelés et leur implantation sur les marchés nationaux et internationaux ont connu une augmentation constante.

Quels sont les plus grands obstacles auxquels vous devez habituellement faire face?

Le plus grand problème réside dans le fait que le poisson présente une forte variation – en termes de taille, de qualité, etc. L’ancien directeur d’une usine de conserverie me disait avec raison que « c’est tout autre chose que de fabriquer des vis ». Notre équipe de production et le service commercial doivent en effet faire preuve de souplesse pour que nos produits répondent aux attentes de chaque type de client.

Nous réussissons toutefois à classer efficacement le poisson qui arrive à l’usine d’Erletxe grâce aux actions de contrôle mises en œuvre dans les navires et à l’usine de traitement de Vigo.

Quels sont les défis pour l’avenir?

Nous devons réagir aux changements avec souplesse et rapidité afin de répondre à tout moment aux besoins de nos clients. Ainsi, nous travaillons au développement de nouvelles lignes d’activités et de produits dans un esprit d’amélioration continue, de sécurité alimentaire et de durabilité.

Nous mettons aussi en avant nos certificats de qualité, comme l’IFS Food, qui garantissent à nos clients la qualité et la sécurité alimentaire de nos processus et de nos produits. De même, la

chaîne de garantie d’origine du MSC s’inscrit dans les efforts de durabilité de notre pêcherie, pionnière dans l’obtention du label MSC.

Comment avez-vous vécu la crise due à la pandémie de COVID?

Nous avons veillé tout d’abord à préserver la sécurité de nos travailleurs. Nous y sommes parvenus grâce aux efforts de l’ensemble de notre personnel. Le télétravail des employés à terre s’est également avéré efficace.

Bien que la pandémie ait gravement touché le secteur de l’hôtellerie, un pilier important de notre activité, cette perte a été compensée en partie par l’augmentation du nombre de détaillants. Mentionnons également la hausse importante des ventes en ligne pendant cette période.

Le fait de proposer nos produits en ligne avec diligence et de manière sécurisée nous a permis d’accroître la fidélité de consommateurs de plus en plus intéressés par ce type d’achat. Ces derniers sont devenus de véritables Tunalovers Alakrana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.